Une fois de plus, la Maire, Hélène Geoffroy, condamnée par le Tribunal.

Lundi 11 février 2019.

La semaine dernière nous apprenions que la Maire de Vaulx-en-Velin était condamnée par le Tribunal Administratif dans le cadre d'un litige entre la municipalité et une vaudaise qui se plaignait de ne pas pouvoir sortir de chez elle.

La ville a ainsi été condamnée à prendre un arrêté municipal de voirie d'interdiction de stationner dans un secteur de l'allée des cardons au village, et à baliser la zone interdite au stationnement en question. La ville était en sus condamnée à verser 1200 euros d'amende à la plaignante.

Une habitude pour Mme la Maire GEOFFROY qui a pris, depuis quelques mois, l'habitude de faire la une des gazettes judiciaire de par ses condamnations.

Petit rappel des épisodes précédents pour ceux qui auraient du mal à suivre:

* 1ere condamnation de Mme la Maire début juin 2018 : le retrait de deux délégations d'adjoints est jugé illégal 2 ans après les faits.

* 2ème condamnation de Mme la Maire mi août 2018 : dans le litige qui oppose la ville à l'Inspection du Travail, le Tribunal Administratif ordonne en référé à la ville l'arrêt du chantier de l'école Beauverie pour manquements répétés à la sécurité des ouvriers (lire à ce sujet notre article en cliquant ICI). 5 mois et demi plus tard l'école n'est toujours pas ouverte, preuve des griefs retenus contre la ville.

* 3ème condamnation de Mme la Maire fin août 2018 : dans le litige l'opposant à 3 employés licenciés fin juin 2019 suite à un conseil municipal d'anthologie, Mme la Maire est condamnée en référé à réintégrer les 3 personnes licenciés illégalement, ce qui fut fait peu de jours plus tard (lire ICI le détail de ce dossier).

* 4ème condamnation de Mme la Maire début septembre 2018 : dans le litige l'opposant à des riverains d'un projet de construction la ville maintient un permis qu'elle savait illégal; elle est ensuite de cela condamnée à le retirer.

Dans de telles conditions comment est-ce possible de faire la leçon aux vaudais en leur demandant de respecter la loi?

Il est vrai qu'un adjoint avait, en son temps, répliqué à qui lui faisait remarquer que tel permis était illégal, "les habitants auront qu'à nous faire un procès?". Ils l'ont fait. Ils ont gagné. Parions que cela fera encore tâche d'huile.

Stéphane BERTIN.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014