C'est parti pour 2 ans de travaux ... et on commence par l'eau potable.

Vendredi 22 juin 2018.

Les travaux de restructuration de la Rue de la République vont débuter d'ici un an.

Mais avant tout cela des travaux préparatoires sont utiles. Il faut aussi penser à anticiper tous les travaux des années futures pour ne pas tout casser dès le lendemain de l'inauguration.... cela ferait mauvais genre.

C'est dans ce cadre que de gros travaux de changement des conduites d'eau potable débutent en ce moment et s'achèveront le 30 octobre prochain.

Le secteur concerné va de la rue Blanqui à l'avenue Paul Marcellin (peu ou prou le secteur des futurs travaux de réhabilitation de la rue de la République).

 

Il va s'agir de créer des tranchées sur 800 mètres linéaires, puis de changer les conduites d'eau potables plus ou moins abimées car très anciennes, et enfin de reboucher, le tout en conservant les accès aux riverains, aux commerces et en assurant la circulation.

Avant le début des tranchées, un repérage des canalisations a été effectué en ce début de semaine. La voirie est ainsi devenue un patchwork de traits multicolores.

                                                     

 

Les choses vont donc se compliquer d'ici quelques jours. Heureusement ce sera l'été et, avec les vacances, le trafic moindre va permettre que les choses se déroulent mieux. Mais comme tout va se dérouler devant les commerces rien ne sera simple pour les clients comme pour les commerçants. Et ce sera sans compter les mouvements des arrêts de bus, ou la circulation alternée ponctuelle.

Thierry CAILLOT

Autour de la rue Lavoisier: le concept de bétonnage patrimonial.

Dimanche 3 juin 2018.

A quelques jours de la fin de l'enquête publique sur le Plan Local d'Urbanisme et d'Habitat sur la Métropole de Lyon, nous revenons ce jour sur une rue emblématique du quartier du village: la rue Lavoisier.

Il s'agit d'une rue très peu touchée par l'urbanisation. Elle reste le témoin d'une époque où le village était un "repaire" de paysans qui vivaient pour et par leurs fermes. Mais les choses ont évolué et très peu de cultivateurs habitent encore là et surtout travaillent encore la terre. Mais les actuels propriétaires des ex-fermes ont conservé leurs biens dans l'esprit de l'origine: des maisons en R+1, des granges aménagées ou pas, des techniques de constructions historiques ou l'on retrouve beaucoup la pierre ou le pisé,....

Mais il est bien possible que les choses changent car les zonages prévus dans la futur PLUH plaident plutôt en faveur d'une bétonnage massif.

En effet, à ce jour nous avons sur le secteur le plan suivant:

La zone est une zone UA3 avec :

* une hauteur des constructions de 14 m,

* un coefficient d'emprise au sol de 30 % sur les 25 premiers mètres le long de la chaussée (en bande principale sur plus de 80% de la surface) puis de 10 % ensuite (en bande secondaire).

Vu la configuration du secteur quasi tout la zone est en bande primaire.

Le futur sera un peu différent.

 La future zone sera UCe4b avec:

* une hauteur des constructions de 13 m en bande principale et de 11 m en bande secondaire,

* un coefficient d'emprise au sol de 75 % en bande principale puis de 5 % ensuite (bande secondaire).

Là aussi vu la configuration du secteur quasi tout la zone est en bande primaire.

Au final et même si le secteur sera maintenant placé dans un périmètre d'intérêt patrimonial qui reste très général et permet en réalité de tout démolir, la hauteur va baisser d'un mètre et donc baisser de 7% alors que l'emprise au sol va elle augmenter de 150 % sur 90 % de la zone! Une sorte de bétonnage patrimonial!

Stéphane BERTIN

Travaux Rue Rougé: circulation alternée.

Jeudi 24 mai 2018.

Il y a un peu plus de trois mois je faisais, sur ce site, la promotion d'un service d'information municipal en ligne sur les travaux en cours sur la commune (lire ICI l'article ainsi rédigé le 5 février 2018).

Ce service est en effet très pratique pour tous les citoyens de notre ville car cela les informe en temps réel des difficultés potentielles de circulation. Cela les informe aussi des travaux qui ont lieu juste à côté de chez eux...

Mais il faut que les mises à jour soient faites car sinon cela ne sert pas à grand chose.

Or actuellement une circulation alternée régulée par feu a été mise en place Avenue Georges Rougé devant le nouveaux bâtiment en construction. Malheureusement cette perturbation n'apparait pas sur le site municipal comme le montre la vue du plan ci-dessous.

    

Est-ce un oubli des gestionnaires du site web? Est-ce parce que les travaux ne sont pas autorisés?

Si c'est le premier cas c'est juste couillon. Si c'est le second cas c'est grave!

Thierry CAILLOT.

Au nord du Chateau, la densité va là aussi augmenter.

Lundi 7 mai 2018.

A l'image de ce que nous avons déjà présenté sur ce site sur l'évolution de la constructibilité de notre ville à savoir, l'extrême Sud Ouest de la commune (article du 24 avril 2018), les alentours de la rue Anatole France (article du 12 avril 2018), le quartier Sauveteurs - Cervelières - Mas du Taureau (article du 21 mars 2018), les Vernay - Verchères - Thibaude - Ecoin (article du 15 mars 2018), la zone agricole située au Nord et à l'Est du village (article du 25 février 2018), les terrains riverains de l'avenue Roger Salengro (article du 19 février), la Grappinière avec le site de l'ex-maternelle (article du 12 février 2018), le au centre ville (article du 29 décembre 2017 et l'article du 27 janvier 2018), le coeur du village rue de la république (article du 22 janvier 2018), le site de l'ex-LIDL (article du 2 décembre 2017), le long de l'actuel BUE au Sud (article du 13 décembre 2017), voyons ce jour l'évolution de la constructibilité des terrains encore vierges au Nord du château du Village.

Actuellement le plan du PLU (Plan Local  d'Urbanisme) est le suivant:

 

Sur l'ensemble de la zone le Coefficient d'Emprise au Sol est actuellement de 40%. Pour ce qui concerne la hauteur maximale des constructions, la situation est la suivante:

* Au Sud de la Rue Franklin, la hauteur maximale est de 18 m (5 niveaux en R+4),

* Au Nord de la Rue Franklin, la hauteur maximale est de 12 m (3 niveaux en R+2),

* A l'extrême Nord du site au delà de la future prolongation de la rue Lavoisier, la hauteur maximale possible est de 9 m (2 niveaux en R+1)

Dans le futur, le Plan Local d'Urbanisme et d'Habitat (PLUH) sera le suivant:

Sur l'ensemble de la zone le Coefficient d'Emprise au Sol sera au maximum de 60% (sauf sur la partie AURi1A centrale où le CES est de 40%). L'emprise au sol des futures opérations de logements va donc augmenter globalement de 50%!

Pour ce qui concerne la hauteur maximale des constructions, celle-ci va principalement baisser. La situation sera la suivante:

* Au Sud de la Rue Franklin, la hauteur maximale sera de 14 m (5 niveaux en R+4); la baisse sera donc là de 20%,

* Au Nord de la Rue Franklin, la hauteur maximale sera de 11 m (4 niveaux en R+3) n'engendrant ainsi quasiment pas de changement,

* A l'extrême nord du site au delà de la future prolongation de la rue Lavoisier, la hauteur maximale possible sera de 9 m (2 niveaux en R+1) n'engendrant la aussi pas de changement,

* Sur la partie centrale, la hauteur maximale possible sera de 8.5 m avec donc division de la hauteur par 2.

Au final c'est donc, au plus près du château, une augmentation de la densité des constructions de 30% (sauf sur la petite partie centrale où cela baisse) et au Nord de la rue Franklin, la densification va être très importante avec une augmentation de 50%. Un nouvel eldorado du bétonnage au pied du château dont la valorisation est mal enclenchée!

Stéphane BERTIN.

C'est reparti pour compter.

Mercredi 23 mai 2018.

Dans un article publié le 1° décembre sur ce site, nous faisions état de systèmes de comptage des véhicules installés à travers le village en vue de la préparer les travaux de rénovation de la Rue de la République depuis la rue Blanqui jusqu'à la Place Pasteur (lire ICI). Ces travaux faisaient suite à des études de sols réalisées il y a un an (lire notre article à ce sujet en cliquant ICI).

Mais les comptages sont repartis.

En effet depuis hier des agents de la Métropole posent de nouveaux compteurs mais dans un périmètre un peu plus élargi.

Ainsi sans être exhaustif vous pourrez en trouver:

  

                          Rue de la Digue                                           Chemin de l'Epi pas loin de la station de pompage

  

                        Rue Louis Duclos                                                   Chemin de l'Epi vers la décharge sauvage

  

                           Rue du 19 mars                                                            Rue Georges Rouge

   

                    Avenue Marcel Cachin                                                          Avenue du 8 mai 1945

Peut-être que des données manquaient. Peut-être que de nouveaux travaux sont prévus. A n'en point douter les membres du conseil de quartier réunis hier soir ont du être informés sur la mise en place et l'utilité de ces nouvelles installations. Il ne reste plus qu'à leur demander.

Stéphane BERTIN.

Autour de la rue Anatole France; là aussi le futur sera au béton!

Jeudi 12 avril 2018.

Découvrons ce jour le devenir de la constructibilité des terrains autour de la rue Anatole France dans le futur Plan Local d'Urbanisme et d'Habitat dont l'enquête publique va débuter le 19 avril 2018 (lire ICI notre sujet sur l'enquête publique), après nos nombreux articles des derniers mois sur: 

* le quartier Sauveteurs - Cervelières - Mas du Taureau (article du 21 mars 2018),

* les Vernay - Verchères - Thibaude - Ecoin (article du 15 mars 2018),

* la zone agricole située au Nord et à l'Est du village (article du 25 février 2018),

* les terrains riverains de l'avenue Roger Salengro (article du 19 février),

* la Grappinière avec le site de l'ex-maternelle (article du 12 février 2018),

* le au centre ville (article du 29 décembre 2017 et l'article du 27 janvier 2018),

* le coeur du village rue de la république (article du 22 janvier 2018),

* le site de l'ex-LIDL (article du 2 décembre 2017),

* le long de l'actuel BUE au Sud (article du 13 décembre 2017).

La situation actuelle autour de la rue Anatole France est la suivante:

Au Nord de cet espace, le long de la rue Victor Hugo et de l'Avenue Georges Rougé, le secteur est classé actuellement UA2. Cela signifie que :

* Le coefficient d'emprise au sol (CES) est actuellement de 75 % sur les 25 premiers mètres le long de la route, puis 10% ensuite,

* La hauteur des constructions est de 15m sur presque toutes les parcelles sauf sur celles situées à l'angle de la rue Victor Hugo et de la Rue de l'Egalité où il est possible de construire jusqu'à 17m.

* Le pourcentage d'espaces verts est de 10%.

Dans la partie centrale, la zone est aujourd'hui classée UD2b, ce qui signifie que :

* Le coefficient d'emprise au sol (CES) est de 40%,

* La hauteur possible pour les constructions est de 12m,

* Le pourcentage d'espaces verts est de 10%.

Enfin sur la partie la plus au Sud le secteur est UC2c, ce qui signifie que:

* Le coefficient d'emprise au sol (CES) est de 25%,

* La hauteur possible pour les constructions est de 21m,

* Le pourcentage d'espaces verts est de 30%.

Dans le futur PLUH la situation va évoluer pour suivre le plan suivant:

Au Nord de cet espace, le long de la rue Victor Hugo, on trouvera dans le futur un secteur UCe4a. Cela signifie que :

* CES (Coefficient d'Emprise au Sol) de 75% dans les 20 premiers mètres (75% de la surface) le long de la voirie principale puis 40% au-delà des 20 premiers mètres,

* Hauteur de façade de 13m, ce qui du fait de la VETC intermédiaire (type de toiture) d'une hauteur de 4m, augmente la hauteur à 17m,

* Surface d'espaces verts de pleine terre : 5% de la surface totale dans les 25 premiers mètres puis 15% au-delà des 20 premiers mètres.

Dans ce secteur la densification va donc augmenter de plus de 100% du fait des hauteurs qui vont passer de 15 à 17m et surtout du CES sur les zones arrières qui va tripler.

Dans la partie centrale allant cette fois de la Rue Georges Rougé à la rue de l'Egalité, la zone sera classée URm2b, ce qui signifie que :

* Le coefficient d'emprise au sol (CES) sera illimité; en réalité il ne pourra excéder les 60% du fait des 40% d'espaces verts,

* La hauteur possible pour les constructions sera de 10m auquel il conviendra d'ajouter les 4m du fait de la VETC intermédiaire dans ce secteur soit au total 14m,

* Le pourcentage d'espaces verts de pleine terre sera de 40%, ce qui du fait de deux grandes zones d'ores et déjà tracées, revient à permettre de construire tout ce qui n'est pas indiqué en vert sur le plan.

Là aussi la densification va croire de près de 70% du fait du CES qui va augmenter de 50% et de la hauteur qui va prendre 2m!

Enfin sur la partie la plus au Sud le secteur sera URc2b, ce qui signifie que:

* Le coefficient d'emprise au sol (CES) sera de 30%,

* La hauteur possible pour les constructions sera de 16m auquel il conviendra d'ajouter 5m pour la VETC haute, soit donc au final 21m.

* Le pourcentage d'espaces verts sera de 35%.

Sur ce secteur l'augmentation de la densification sera moindre avec seulement +16%.

Au final un quartier qui dans l'avenir va pouvoir passer en version bétonnage maximum! Un vrai PLUH pour promoteur!

Stéphane BERTIN

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014