Le classement de notre château du Moyen-Age est remis sur les rails.

Dimanche 24 septembre 2017.

En Novembre dernier, à l’initiative de Christine BERTIN, nos élus ont rencontré une experte en valorisation du patrimoine pour nous aider à y voir plus clair sur ce que nous voulions faire du château et quel type de classement devait en découler.

Cette réunion a fait bien plus que cela. Tout d’abord, l’expert a rappelé que c’était la DRAC qui décidait comment et ce qu'elle classait. Elle a surtout donné une vision des enjeux à faire pour valoriser ce patrimoine, qui se résume en ces points :

  • Enjeu de conservation : préserver un élément qui se fragilise et qui présente un intérêt patrimonial.
  • Enjeu d’usage : quels usages du site demain ? Pour quels publics ? Selon quelle gouvernance et à quels coûts ? Il faut de la cohérence et de l’appropriation (nécessité d’impliquer les habitants et le conseil de quartier)
  • Enjeu d’image : contribuer à modifier l’image de Vaulx-en-Velin avec un projet singulier. En termes médiatiques, l’histoire patrimoniale de la ville peut « défrayer la chronique »
  • Enjeux urbain et paysager : contribuer à structurer la trame urbaine du village, redonner au site une forte lisibilité, entre urbain et rural.

La fin de la discussion avait donné lieu à un objectif de faire un diagnostic sanitaire sur l’état de notre château du Moyen-Age et des travaux urgents si nécessaire, puis une étude poussée sur le diagnostic existant, les besoins et un projet.

Nous sommes satisfaits de voir dans les actes de gestion de Mme (M) la (le) Maire que ce projet s’est transformé en appel d’offre qui a été lancé et enfin transformé en commande (à lire dans les actes de gestion en page 6 de l'ordre du jour du conseil municipal du 21/9/17 - Médieval - cliquez ICI).

C’est une avancée significative pour la Ville pour notre groupe APVV (Agir Pour Vaulx-en-Velin) car vous connaissez notre volonté de classer ce château et d’en protéger les environs, et de le valoriser, lui et son histoire. Nous avons été en outre informés qu’un comité de pilotage château avait été formé et nous nous ne félicitons.

Nous espérons que ce comité de pilotage n’oubliera pas d’intégrer dans ses réflexions les conseils de quartier car c’est un sujet qui nous concerne tous, de même que les élus de tous les groupes y compris de l’opposition.

Stéphane BERTIN

(Intervention au conseil municipal du 21/9/2017).

Les travaux de l'été : partie 2 : les écoles du Village.

Jeudi 27 juillet 2017.

Jeudi dernier, Jean-Maurice faisait ici état des travaux d'été sur les écoles du Sud de la Commune (lire ICI notre article d'alors).

Aujourd'hui, voyons ce qu'il est prévu d'être réalisé sur les écoles du village durant les mois de juillet et août (et au-delà sur l'année 2017).

Honneur aux anciens, l'école Grandclément est le plus vieux groupe scolaire du village. Datant de 1933, cet ancêtre des groupe scolaire a été "refait" pour sa partie élémentaire entre 2012 et 2017 en commençant par la création d'une cantine, puis la rénovation totale du cycle 2, puis du cycle 3 et en finissant en ce moment par les extérieurs au nord vers le gymnase Paul Roux.

Il reste que de petits travaux sont toujours à réaliser, et nous le retrouvons sur toutes les écoles, par les services techniques de la ville, car les bâtiments vieillissent et il est bon de bien les entretenir au fil du temps. De même sur l'ensemble des groupes scolaires, nous retrouvons les investissements de mise en sureté avec la pose de visiophone et de contrôles d'accès. En tout sur Grandclément ce sont 61.500 euros qui seront dépensés sur l'année.

Sur Anatole France,

84.170 euros seront investis (le plus fort montant du village). Au-delà des petits travaux d'entretien et de la mise en sureté, la clôture de l'extérieur du groupe scolaire et les les portails seront changés. L'histoire du village n'aura pas résisté à la praticité des installations. Les travaux sont d'ailleurs en cours.

Enfin sur l'école Langevin, les travaux seront bien moindres (23.000 euros), mais il est vrai que cette école a toujours été en pointe des travaux estivaux et que les deux bâtiments ont fait l'objet de travaux importants ces dernières années. Comme partout le plan de sureté y sera mis en place, de petits travaux seront exécutés, mais, en plus, une toiture sera réparée.

Ce sont donc en tout 168.670 euros que la ville va investir sur les travaux de maintenance annuelle sur les écoles du village.

Stéphane BERTIN

Un été actif au Parc Elsa Triolet.

Samedi 22 et dimanche 23 juillet 2017.

Comme tous les ans la ville organise des activités pour les moins de 18 ans durant la période d'été.

Initialement ces activités se déroulaient sur la Place de la Nation au mois de juillet. Dès 2016, la période avait été élargie et les points d'activités multipliés (centre ville mais aussi, le parc Elsa Triolet et la Place Cavellini).

Cette année, ce sont deux sites qui ont été retenus: le stade Aubert pour la mi-août et le parc Elsa Triolet pour quatre semaines du 10 juillet au 4 août (voir notre article du 2 juillet).

Pour ce mois de juillet, l'organisation est identique à l'an dernier:

* les matins (de 10h à 12h) sont réservés aux centres aérés, aux groupes municipaux, et aux Assistantes Maternelles,

* les après-midis (de 16h à 20h) sont ouverts à tous.

* le parc est fermé en cas de mauvais temps,

* les 22, 29 juillet le parc n'est accessible que l'après-midi,

* les 23, 30 juillet le parc est fermé.

A l'intérieur de l'enceinte, l'inscription est de rigueur même si l'ensemble des activités est gratuit. 

L'espace est organisé en univers assez distincts et distants les uns des autres avec un espace pour les petits

    

des espaces pour les jeux collectifs, jeux d'adresse ou jeux d'eau.

     


On retrouve aussi quelques habitués dont la classiques Croix Blanche ou le Club de d'Escalade vaudais venu avec son mur mobile.

Côté restauration, une association assure la prestation.

Le premier bilan après dix jours est encourageant: la fréquentation est en hausse, les activités sont plus nombreuses et peuvent répondre à la fois aux plus jeunes et aux ados. Quelques points sont plus négatifs sur :

* la participation aux actions communes,

* la présence de très nombreuses personnes extérieures à la ville,

* la gratuité totale de toutes les activités hors buvette,

* la gestion des déchets...

Ces sujets et bien d'autres seront à travailler avant le transfert au Sud et avant l'édition 2018.

Que sera Activété 2017 au Sud ? Nous le verrons dans quelques jours.

Pour le parc du village il ne vous reste plus que10 jours; après tout sera fini. Profitez-en!

Angélique et Thierry CAILLOT

Une visite de la zone maraichère sous la chaleur.

Samedi 24 juin 2017.

C'est sous une chaleur intense que la 3° visite annuelle de la zone maraichère s'est déroulée ce jour dès 14 h.

Cette opération organisée dans le cadre de la Semaine du Développement Durable sur la ville de Vaulx-en-Velin vient clore la longue liste des actions et activités proposées par bon nombre d'associations, conseils de quartiers ou services municipaux ou paramunicipaux (lire ICI).

Les habitants étaient là encadrés par Messieurs PERRIN et BALLET, piliers de la zone agricole, par Messieurs VA et CEYZERIAT, maraichers du secteur, et par Madame PAUTET, Responsable du Service Environnement de la Ville de Vaulx-en-Velin.

Les visites des serres et champs de Messieurs VA et CEYZERIAT ont permis de découvrir les techniques de culture du maraichage sur deux exploitation. La découverte de nouveaux légumes étaient à l'ordre du jour chez Monsieur VA en particulier avec les liserons d'eau (voir en photo ci-dessous).

A l'ordre du jour lors des échanges la question de l'arrosage et les conditions de travail (il faut avouer que la température extérieure inspirait un tantinet!).

Une initiative heureuse qui permet de découvrir cette partie du Village de Vaulx-en-Velin et les difficultés des métiers de la terre.

Stéphane BERTIN.

Le temps des moissons à Vaulx aussi....

Lundi 10 juillet 2017.

En ce début du mois de juillet, les moissons sont en cours partout en France.... et à Vaulx-en-Velin en particulier.

Notre ville qui est issue d'une longue tradition agricole, possède plus de 1191 ha d'espaces verts dont 300 ha de terrains cultivés.

Il y a encore une centaine d'années la moisson se faisait à la main ou avec de rudimentaires faucheuses. Puis venait le jour du battage.

Une tradition dont peu se rappelle encore. Car très vite la mécanisation a tout changé. Les dizaines de paysans rassemblés pour battre et récolter les grains de blé ont fait place à un seul homme, devenu conducteur d'engin plus que paysan. Et l'ambiance est différente.

    

Plus de poussières, plus de rentabilité, les épis de blé sont coupés - battus et le grain déjà prêt pour le silo de stockage.... mais le casse croute convivial autour du saucisson et du verre de rouge a disparu.

Un autre temps, où Vaulx-en-Velin n'était qu'un village de campagne.

Stéphane BERTIN

Dommage qu'il n'y ait toujours pas d'arbres sur ce parking!

Mercredi 21 juin 2017.

La canicule est installée et c'est une température de 36°C qui a mis une chape de plomb sur toute la ville hier après-midi.

Et cela va continuer puisque c'est 37°C qui est annoncé pour la journée de ce mercredi.

Quelles solutions avons nous pour supporter ces fortes chaleurs?

D'abord se mettre à l'abri.

Et le problème de trouver un abri se pose en bon nombre d'endroits. En particulier sur les parkings. Chacun aime bien se stationner à l'abri du soleil pour que sa voiture ne chauffe par trop. Mais certains parc de stationnement en sont dépourvus.

Un fameux parking est en manque d'arbres : celui de l'Hôtel de Ville. Il n'y en a aucun.

    

Et pourtant il devrait y en avoir au moins 50, soit un arbre pour 4 places (source PLU).

Et cela ne date pas d'aujourd'hui puisque depuis la démolition du Grand Vire, aucun arbre n'a été planté. Les maires et municipalités successives se "refilent" le bébé de mandat en mandat.

Il reste que c'est dommage car cela rendrait ce parking un peu plus sympa, il y ferait moins chaud, nous aurions de l'ombre. Un parking normal dans une ville normale. Mais notre ville est-elle normale?

Christine BERTIN

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014